Safe Lipoplasy
Site de réference en chirurgie plastique
  Login
by El Hassane TAZI M.D.
tazilipo@iam.net.ma
Chirurgie » Femme » La chirurgie du corps » La liposuccion 
 
 LA LIPOSUCCION... la sculpture du corps
La liposuccion, aussi connue sous le nom de lipoaspiration, liposculpture ou microliposculpture, est une technique chirurgicale qui consiste à extraire les dépôts graisseux disgracieux et non désirés localisés en des régions circonscrites du corps, et ce, pratiquement sans cicatrice visible.
 LEÇON D'ANATOMIE...  pour mieux comprendre la liposuccion

Le tissu graisseux, aussi appelé tissu adipeux, est en fait la couche la plus profonde de la peau, l'hypoderme.

L'hypoderme est constitué de millions de cellules graisseuses appelées adipocytes. Ces adipocytes sont regroupés par petites vésicules appelées lobules graisseux. Le lobule graisseux est ce qui est visible à l'œil nu lors de l'aspiration traditionnelle, sous forme de petites sphères gélatineuses et jaunâtres.

À travers l'hypoderme, passent les capillaires sanguins et lymphatiques, les fibres nerveuses et fibres verticales qui retiennent la peau (septa) (figure 1).
La plupart des auteurs d'ouvrages sur la génétique s'entendent pour dire que chaque individu d'âge adulte possède un nombre fixe de cellules graisseuses qui ne se régénèrent pas. Lors d'un gain de poids, ce n'est pas le nombre de cellules qui augmente mais plutôt leur volume. Donc logiquement, si nous enlevons une certaine quantité de ces cellules, les résultats seront permanents.
La question qui se pose est: pourquoi se retrouve-t-on avec un excès de gras en un endroit bien délimité que nul régime ou exercice ne peut vaincre? Certaines études mentionnent un déficit enzymatique. Ce qui est par contre certain, c'est que nous avons le pouvoir d'extraire ces excès graisseux.
Le terme médical pour exprimer une anomalie du tissu graisseux est "lipodystrophie". Chez la femme, les lipodystrophies sont surtout localisées au niveau de l'abdomen, des hanches, des cuisses et des genoux (figure 2).
La cellulite est un phénomène qui se produit au niveau de l'hypoderme. Il s'agit d'un engorgement tissulaire dû principalement à l'hypertrophie (grosseur excessive) des lobules graisseux qui compriment les septas, les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Cette compression occasionne une mauvaise circulation et un échange cellulaire, qui engendrent cet aspect de capitons au niveau de l'épiderme.
 UNE SILHOUETTE REDÉFINIE... les possibilités, les limites
 
Il est important de comprendre que la liposuccion n'est pas une alternative à une cure d'amaigrissement. Elle vise plutôt à améliorer la silhouette et affiner les formes. La candidate idéale pour la liposuccion aura un poids santé avec un excédent adipeux bien localisé que ni les régimes à teneur réduite en calories ni l'exercice ne pourraient éliminer.

Le pouvoir de contraction de la peau après une liposuccion étant variable d'une personne à l'autre, c'est la raison pour laquelle le chirurgien doit parfois limiter la quantité de tissu graisseux extraite pour éviter un surplus de peau important. Il est par contre normal d'avoir un petit surplus après l'intervention. La peau reprendra sa place à l'aide du port du vêtement compressif pour une période de deux à quatre semaines.
Même si la liposuccion n'est pas une solution contre la cellulite, celle-ci permet tout de même d'apporter une certaine amélioration, notamment en raison de la diminution du nombre de lobules graisseux qui favorise un désengorgement de l'hypoderme. Un suivi de très près en postliposuccion aide également les patients à établir une certaine routine pour éviter de voir réapparaître les signes d'engorgement des tissus, donc de cellulite.
 L'INTERVENTION CHIRURGICALE... une question de technique et de savoir-faire

La liposuccion extrait les dépôts graisseux par aspiration à l'aide d'une canule insérée dans l'hypoderme (couche de cellules graisseuses sous la peau). Pour insérer cette canule, une incision de quelques millimètres est faite en des endroits stratégiques. Ces incisions sont toujours parallèles aux plis naturels de la peau, certaines pouvant être camouflées dans les replis du corps (ex : plis inguinaux).

Il existe trois façons d'exécuter la liposuccion; soit par L.S.A. (liposuccion par succion assistée) (il s'agit en fait de la liposuccion traditionnelle), par L.U.A. (liposuccion ultrasonique assistée ou par L.M.A. (liposuccion mécaniquement assistée). Dans les trois cas, l'aspiration des cellules graisseuses peut être faite sur un plan superficiel (plus près de la peau) ou sur un plan profond (plus près des muscles).

La liposuccion faite superficiellement permet un meilleur redrapage de la peau. Elle engendre par contre plus d'ecchymoses que la liposuccion profonde.

La liposuccion ultrasonique assistée consiste à liquéfier ou émulsifier les dépôts graisseux à l'aide d'une canule transmettant des ultrasons à son extrémité. Au contact de l'ultrason, les cellules graisseuses sont réduites sous forme d'huile. Le gras maintenant liquide est alors aspiré à basse pression par cette même canule dont l'insertion se fait de la même façon que la technique traditionnelle. Comparée à la L.S.A., la liposuccion à l'ultrason offre un avantage en ce qui concerne la quantité de tissus graisseux liposuccionné et la diminution des risques d'irrégularités de la peau. Certaines études suggèrent une diminution de la perte sanguine de 30 à 50 % comparativement à la méthode traditionnelle.

La liposuccion peut être pratiquée sous anesthésie locale, mitigée ou générale. La durée de l'intervention varie selon la quantité de tissu graisseux et des endroits du corps à liposuccionner. La convalescence varie de 4 à 14 jours.
 
 Copyright © 2008 El Hassane TAZI, M.D. All rights reserved.